Le centre d’enfouissement

Les ordures ménagères collectées sont transportées jusqu’au Centre de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU) de la SEDA à Champteussé sur Baconne. Ouvert en 2005, le CSDU a une superficie de 11 hectares.

schema-centre-enfouissement

Survolez la carte pour zoomer sur la zone de votre choix
Utiliser la molette de la sourie pour agrandir la loupe

En arrivant au centre de stockage, les déchets sont soumis à un contrôle dès leur entrée sur le site. Les déchets acceptés sont dirigés vers la zone de stockage, où ils font à nouveau l’objet d’un contrôle.

La zone de stockage est constituée de casiers distincts comportant chacun des alvéoles de petites tailles afin de réduire l’exposition des déchets à la pluie. Les zones en activités sont compactées, recouvertes régulièrement et entourées de filets pour éviter tout envol.

Les alvéoles sont totalement étanches pour éviter toute pollution des eaux souterraines grâce à 2 types de sécurité (active et passive). L’étanchéité du fond et des parois des alvéoles est obtenue par des matériaux naturels, selon les normes d’imperméabilité très stricts. Elle est renforcée par une géomembrane et un géotextile de protection.

Les déchets sont déposés dans les alvéoles par couche de 50 cm d’épaisseur. Ils sont nivelés, compactés et recouverts quotidiennement avec un matériau inerte. Plusieurs couches de déchets sont étendues les unes sur les autres jusqu’à atteindre la capacité de stockage maximale du casier.

Chaque alvéole est équipée d’un réseau de drains permettant d’évacuer les eaux (lixiviats) ayant percolés dans le massif de déchets.. L’ensemble des effluants produits par le centre de classe 2 sont collectés et traités :
–          les lixiviats et les eaux de pluie sont collectés et traités en station d’épuration,
–          le biogaz, généré par la fermentation des déchets, est collecté afin d’être valorisé sous forme d’énergie.

Une fois les casiers remplis, ils sont recouverts de géotextile, d’argile et de terre, puis revégétalisés pour permettre une intégration paysagère du site dans son environnement.

N’oublions pas: en triant, compostant et réduisant au maximum nos déchets, nous limitons fortement la quantité d’ordures ménagères à enfouir. Nous prolongeons la durée de vie du centre d’enfouissement et préservons ainsi l’environnement. Cela permet également de réduire les coûts d’enfouissement et donc la facture de redevance incitative.

  • Crédits photos: SISTO
  • Crédits photos: SISTO
  • Crédits photos: SISTO
  • Crédits photos: SISTO
  • Crédits photos: SISTO

La valorisation du biogaz:
Le principe repose sur la biodégradation des déchets ménagers qui produit du biogaz. Auparavant, le biogaz était brûlé grâce à une torchère. Le centre d’enfouissement est maintenant équipé d’un système de valorisation du biogaz.

moteur-valorisation-energetique

Le biogaz contient environ 40% de méthane (gaz combustible). Il est capté puis utilisé pour faire tourner un moteur qui produit ainsi de l’électricité. Cette électricité est ensuite revendue à EDF.

La valorisation des lixiviats:
Les lixiviats (eaux issus des déchets) et eaux de pluie sont collectés et traitées en station d’épuration.