Interdiction de vente aux particuliers des produits phytosanitaires

CE QUE DIT LA LOI

La loi Labbé du 6 février 2014, renforcée par la loi Transition Énergétique pour la Croissance Verte du 17 août 2015 stipule que :

A partir du 1er janvier 2017 :
– L’utilisation des pesticides chimiques de synthèse dans les espaces publics (parcs et jardins, forêts, voiries…) est interdite. Cette interdiction concerne les collectivités locales et les établissements publics.
– La vente en libre service des pesticides chimiques pour les particuliers est également interdite. Chaque vente de produits phytosanitaires doit s’accompagner de recommandations d’utilisations et de préconisations de produits alternatifs.

A partir du 1er janvier 2019 : La vente aux particuliers et la détention de pesticides chimiques de synthèse est formellement interdites.

COMMENT FAIRE EN PRATIQUE ?

De nombreuses alternatives existent pour remplacer les produits phytosanitaires par des solutions naturelles, respectueuses de l’environnement et notre santé, tout en étant aussi efficaces: utilisation de paillage, l’arrachage manuel, l’installation de pièges à ravageurs, l’accueil des auxiliaires du jardin, …

Découvrez ces nombreuses astuces ci-dessous:

                   

COMMENT ÉLIMINER SES RESTES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES ET SES EMBALLAGES VIDES ?

Les produits dangereux sont des produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l’environnement.

Que votre produit soit utilisé, usagé ou périmé, que l’emballage soit vide, souillé ou avec un reste de contenu, déposez-les en déchèteries. Un local dédié à la collecte des produits dangereux est présent dans chacune de nos déchèteries. Demandez conseil aux gardiens.

Attention: S’il reste un fond de produit, laissez le dans son emballage d’origine, sans le mélanger à un autre produit.