De mauvais gestes qui engendrent des surcoûts

Dégradation des conteneurs de tri (ouverture forcée des opercules, détérioration des panneaux de consignes de tri, …) et dépôts de déchets au pied des conteneurs de tri (dépôts sauvages), ces incivilités ont un coût. Réalisés par certains, mais supportés par tous, ces actes ont coûtés 51 110 € au SISTO en 2020, soit environ 3,65 € par foyer. (Ce coût n’inclut pas le coût propre à chaque commune).

Pour rappel, tout dépôt de déchet au pied des conteneurs de tri, dont celui de cartons, est considéré comme dépôt sauvage. Formellement interdit par la loi (articles R632-1, R633-6 et R635-8 du Code Pénal), les auteurs de dépôts sauvages sont passible d’amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €.
Les cartons bruns (type colis) sont à déposer directement en déchèterie. Pensez à bien les aplatir.

Si vous constatez un conteneur de tri plein, veuillez vous diriger vers un autre point tri (voir la localisation des points tri). Vous pouvez également le signaler au SISTO au 02 41 92 52 72.

Exemples d’erreurs de tri retrouvés au centre de tri

Dépôt de déchets non recyclables dans les conteneurs de tri (exemples: restes de nourriture, couches culottes, masques chirurgicaux, …) et dépôts d’emballages pleins ou imbriqués entre eux,
ces erreurs de tri ont coûtées 49 387 € au SISTO en 2020, soit environ 3,52 € par foyer. 

Pour rappels:
Seuls les emballages se trient dans les conteneurs de tri. Les objets et textiles sanitaires (couches, lingettes, masques chirurgicaux, …) doivent être déposés dans votre bac à ordures ménagères (poubelle grise car non recyclables).
Déposez vos emballages vides de tout contenu (inutile cependant de les laver) dans les conteneurs. Les restes de nourriture souillent la qualité du tri, ils ,doivent donc être retirés.
Déposez vos emballages en vrac, sans les imbriqués entre eux. Une fois au centre de tri, les machines de tri ne sont pas en capacité de séparer vos emballages, ni de reconnaitre les différentes matières si elles sont imbriquées ensemble.