Un nouvel avenir pour vos huisseries

Jusqu’à présent, les déchets issus des huisseries usagées étaient jetés avec le Tout-venant en déchèterie, et étaient ensuite traités par enfouissement à la SEDA à Champteussé-sur-Baconne (49).

Depuis mars 2021, le SISTO expérimente un nouveau tri pour les menuiseries. Dans les déchèteries de Ste Gemmes d’Andigné, du Lion d’Angers et de Chazé sur Argos, l’association de réinsertion Revie-Verre (basé à Avrillé) collecte toutes les huisseries : fenêtres, portes, portes-fenêtres, volets, … en bois, PVC, verre et aluminium. Une fois démantelés, les différents matériaux sont désormais recyclés.

Objectif : Plus de tri et de recyclage, pour moins d’enfouissement.

  • Fenetre alu
  • Fenetre bois
  • Fenetre PVC + volet
  • volet-roulant
  • Porte PVC
  • Porte bois 2
  • Porte alu
  • Portail PVC
  • Portail acier (2)
 Les objectifs de cette nouvelle filière

La mise en place du tri des huisseries répond à plusieurs objectifs :

✓ Satisfaire à la législation européenne, qui prévoit que le recyclage des déchets soit prioritaire sur leur élimination (Directive européenne 2008/98/CE) ;

✓ Répondre aux enjeux nationaux en matière de prévention et de gestion des déchets (article L541-1 du Code de l’Environnement) ainsi qu’aux engagements du SISTO dans son Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA) : réduire les quantités de déchets admis en installation de stockage (enfouissement) et augmenter la part de déchets faisant l’objet d’une valorisation matière (recyclage) ;

✓ Maitriser les coûts de traitement des déchets pour le SISTO, en limitant les quantités de déchets admis à l’enfouissement et donc soumis à la TGAP.

 

Focus sur la TGAP

La TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes), impôt appliqué notamment à toute installation de stockage de déchets, a pour objectif de pénaliser le traitement des déchets par enfouissement, au profit des modes de gestion des déchets plus vertueux : prévention, recyclage matière et organique, ou encore la valorisation sous forme énergétique. Elle permet d’appliquer le principe « pollueur-payeur ».

En 2021, cette TGAP, appliquée sur l’enfouissement du Tout-venant pour le SISTO, est passé à 37 €/T (contre 25 €/T en 2020), soit une hausse estimée de 31 200 €. En 2022, elle sera de 45 €/ T et atteindra 65 € / T en 2025.